Conduite du changement, le cas de Downton Abbey

Elle vous avait manqué, elle revient ! Standing ovation, je vous prie, pour notre série d’article : La Marque Employeur en Série ! Absente pendant quelques temps, cette série d’articles repointe le bout de son nez. Pour cette reprise, et après un court voyage sur les mers des Caraïbes, je vous propose de faire une escale au Royaume-Uni pour un petit cas de conduite du changement. Mais, ne restons pas en 2020, remontons dans le temps, et rendons visite à une célèbre famille aristocrate anglaise des années 1900. Oui ! Vous l’avez compris nous allons à la rencontre de la famille Crawley.

Une conduite de changement lié à un virage de l’innovation et des mutations de la société

Downton…quoi ? Downton Abbey ! Petit résumé !

Avant d’aller plus loin, je vous propose un rapide récapitulatif de la série. Au lieu de paraphraser, je vous mets un petit copié-collé d’Allociné :

Les héritiers de Downton Abbey ayant péri lors du naufrage du Titanic, la famille Crawley se retrouve dans une position délicate, les trois descendantes ne pouvant prétendre au titre de Lord Grantham. Or, le titre, le domaine et la fortune de la famille sont indissociables. Matthew Crawley, nouveau successeur et lointain cousin, arrive à Downton Abbey. Il y découvre un style de vie nouveau, avec des règles très strictes qui régissent la vie entre aristocrates et serviteurs.

Une situation de reprise particulière, présageant une conduite du changement inéluctable

Lord Crawley, chef d’entreprise de la PME Crawley, se retrouve dans une impasse. Son futur repreneur a sombré avec le Titanic. Panique à bord ! Que faire pour assurer la survie de la PME ? Qui sera le repreneur ? S’ajoutent à ces interrogations des innovations, des situations difficiles et des mouvements de pensées qui vont venir bousculer la stratégie initiale de la famille Crawley. En effet, Lord Crawley n’est pas au bout de ses surprises. Pour la survie de son entreprise familiale, des choix font devoir être faits et avec eux des changements.

La conduite du changement implique une mutation de la promesse employeur

La PME familiale Crawley suit, avec une certaine fierté, les règles mise en place depuis sa création. Traditionaliste, elle est régie par un management paternaliste. En effet, bien qu’autoritaire et strict, Lord Crawley fait preuve de bienveillance et d’attention auprès de ses employés. Ces derniers le savent, ce n’est pas facile tous les jours, surtout lorsque les trois valeurs fondatrices sont l’excellence, la rigueur et le respect. C’est une entreprise très formatrice et qui fait partie des références sur le marché de l’emploi. En d’autres termes, si un salarié décide de la quitter, il sait qu’il retrouvera très facilement un travail.

Des innovations, premier cas de conduite du changement

Toutefois, cette situation est à mener à changer. Les innovations s’installent peu à peu dans la PME familiale comme le téléphone, la voiture et le phonographe. Lord Crawley, plus réticent, se laisse convaincre par les membres du comité de direction, et accepte de les mettre en place au sein de la structure. Il doit alors communiquer auprès de ses collaborateurs pour partager ces nouveautés. Certains se montrent réticents au changement. Toutefois, au fur et à mesure, quelques uns se laissent convaincre par leurs collègues, d’autres, plus conservateurs, restent réfractaires. Lord Crawley se doit alors d’être rassurant et de donner le cap à ses collaborateurs.

Evolution des moeurs, adaptation à la situation du pays, deuxième cas de conduite du changement

Après les innovations, vient un temps plus difficile à gérer : la guerre. Les hommes partent à la guerre et Downton Abbey est transformé en hôpital de guerre. Les femmes, plus en retrait dans l’entreprise, s’impliquent de plus en plus pour le bon fonctionnement de l’entreprise familiale. Ce changement va révolutionner les moeurs de l’époque. D’ailleurs, l’aînée de la famille Crawley se positionne petit à petit en tant que repreneur de l’entreprise. C’est ainsi que le conservatisme traditionnel laisse place à une gestion plus moderne. Cette modernité va d’ailleurs être accompagnée du concept des week-ends.

via GIPHY

 

Une repreneuse avec une vision moderne

Après avoir vécu ces différentes mutations de la société, la mise en place d’innovation et la guerre, Lord Crawley accepte de mener à bien sa dernière conduite du changement : la passation de l’entreprise à sa fille aînée Lady Mary. Cette dernière a de nombreux projets pour la PME familiale et elle peut s’appuyer sur ses fidèles collaborateurs pour cela.

Finalement, la nécessité de mettre en place une conduite du changement intervient pour différentes raisons. Dans le cas de la famille Crawley, ils ont fait le choix de s’adapter à la situation et de communiquer auprès de leurs collaborateurs.

Et vous, qu’avez-vous perçu comme leçon RH de cette série ? Je serais curieuse d’avoir votre avis.

Vous avez manqué nos précédents articles de Marque Employeur en Série ? Pas de panique ! Retrouvez-les juste en dessous :
daenerys exemple de marque employeur lannister exemple de marque employeur breaking bad exemple de marque employeur   bates-motel affiche  etat des lieux marque employeur jack sparrow

 

 

 

Laisser un commentaire