6 astuces pour améliorer son langage corporel en entretien

Après le CV, il est temps de travailler son langage corporel pour l’entretien

Le temps des entretiens d’embauche approche à grand pas et vous devez vous préparer pour séduire votre interlocuteur, le convaincre que vous êtes LA bonne personne pour le job. J’ai eu l’occasion de partager avec vous un article sur la préparation en entretien. Dans ce dernier, je vous expliquais, rapidement, que le langage corporel envoyait des indications à votre interlocuteur. Je reprends le sujet et vous le détaille plus car il est important de travailler certaines positions et certains gestes. Ces petites astuces que je vais partager avec vous vont vous permettre de créer un lien avec le recruteur. À partir du moment où un lien s’est développé, vous pouvez être sûr à 90% que le plus gros du travail est fait.

Pourquoi dois-je faire attention à mes gestes ?

Ce qu’il faut savoir et garder en tête, c’est que l’impact total d’un message repose à :

  • 7% sur les mots choisis
  • 38% sur la voix (ton, inflexion, etc.)
  • 55% sur le non verbal, autrement dit de votre corps

Et oui ! Votre corps est plus bavard que votre bouche ! Il est une source d’informations capitale et les recruteurs, sans s’en rendre compte pour certains, captent très bien ces signaux et s’en servent pour prendre leur décision. Il est donc essentiel d’améliorer son langage corporel pour parvenir à convaincre !

6 astuces pour faire bonne impression

Avant de partir en entretien, vous devez travailler sur 6 points. Ces derniers vous permettront d’être plus à l’aise et d’envoyer une image positive. Parce que finalement, ce que vous voulez, c’est donner une bonne impression au recruteur.

La poignée de main

Cette bonne impression commence dès la poignée de main. Oui, je vois certains d’entre vous lever les yeux au ciel, et pourtant cela donne un très bon indicatif sur qui vous êtes. Si vos mains sont moites, vous êtes d’une tendance stressée ; si votre poignée de main est trop ferme, vous êtes autoritaire ; si votre poignée de main est plutôt molle, vous envoyez une impression d’être quelqu’un d’un peu mou. Bref, vous l’avez compris, il faut revoir ça.

poignee-mainQue faut-il faire ? Votre main doit être à la verticale et bien être ajustée à la main de votre interlocuteur. La photo ci-contre est un bon exemple de poignée de main réussie. N’oubliez pas, ne broyez pas la main de l’autre et ne lui donnez pas une poignée faiblarde.

 

Dîtes-moi ce que vous portez, et je vous dirai qui vous êtes !

Un détail important : c’est au cours des premières secondes que vous faîtes impression, bonne ou mauvaise. L’apparence joue beaucoup pendant ce court laps de temps. Ce que vous portez donnera des informations au recruteur. Ainsi, en un coup d’oeil, il peut voir si vous êtes négligé, coquet, soigneux, etc. Un exemple tout bête pour illustrer mon propos. Une étudiante passe un entretien et sur son CV, elle mentionne le fait qu’elle pratique le nail art [ndlr : le nail art est l’art de décorer les ongles]. Pour rester cohérente avec son CV, elle ne peut décemment pas venir en entretien avec des ongles dans un état déplorable. Le soin qu’elle a apporté à ses ongles a été remarqué au cours de l’entretien et apprécié. En effet, dans ce cas précis, le recruteur va forcément y faire attention compte tenu du fait que le nail art est mentionné sur son CV.

Souriez, vous êtes en entretien !

smile-neojobsLe sourire est un élément très important ! N’avez-vous jamais vu dans la rue quelqu’un sourire, vous faisant sourire à votre tour ? Ne vous a-t-il pas donné un sentiment positif ? Et bien en entretien, c’est pareil ! Quand vous souriez, non seulement vous renvoyez l’image d’une personne joyeuse et positive, mais en plus vous faîtes sourire en retour votre recruteur, ce qui créé une sorte de lien entre vous. Et si vous créez ce lien, vous gagnez des points. Donc n’hésitez plus ! Entrainez-vous à sourire devant un miroir !

 

Bras croisés, esprit fermé !

Quand vous êtes face à quelqu’un, faîtes attention à votre posture. Lorsque vous croisez les bras, vous vous refermez sur vous-même et envoyez donc un message négatif à votre interlocuteur. Essayez de garder une position ouverte pour montrer à votre interlocuteur que vous êtes à l’écoute.

Le regard, une véritable arme

Beaucoup de chose se passe dans le regard. Il est possible pour un recruteur de détecter des mensonges, des incertitudes, rien qu’en prêtant attention à vos yeux. Et oui, ne dit-on pas que les yeux sont le miroir de l’âme ? Il est important de toujours regarder dans les yeux la personne à qui vous vous adressez. Lorsque votre regard est fuyant, cela signifie que vous n’êtes pas sûr de vous. Ce n’est pas le moment de renvoyer une telle impression au recruteur. Attention toutefois, maintenir le regard les yeux dans les yeux peut :

  • donner l’impression que vous mentez, car les menteurs ont tendance à garder le contact
  • mettre mal à l’aise le recruteur. Il faut laisser au recruteur quelques secondes pour vous observer.  (non, on ne vous reluque pas non plus, n’exagérons rien).

Enfin, et cela va être plus difficile à travailler, c’est votre regard lorsque vous réfléchissez. Dépendamment de la direction dans laquelle vous regardez, le recruteur est capable de savoir si vous inventez quelque chose ou non.

mensonge-regard-othello21

Mimétisme

cat-697113_640Ce comportement, nous le faisons sans nous en rendre compte. En effet, en reproduisant un geste ou le ton de voix de notre interlocuteur, nous lui disons inconsciemment que nous voulons qu’elle nous apprécie. Par exemple, lorsque vous allez boire un verre avec quelqu’un que vous connaissez peu, vous allez boire en même temps qu’elle. Prêtez-y attention et vous verrez, c’est incroyable !

Le mimétisme peut être la reprise d’un geste, ton de voix, expression, etc. utilisé par votre interlocuteur. Alors attention, ne le faites pas tout au long de l’entretien et faîtes-le de manière discrète. En mimant certains faits et gestes de votre recruteur, ce dernier va se « reconnaitre » en vous. Cet effet miroir vous permet de gagner des points dans le capital sympathie du recruteur.

Retenez une chose

Votre langage corporel peut devenir une arme redoutable pour donner une bonne impression au recruteur et le convaincre de vous engager. Maitrisez bien ces quelques éléments pour avoir un impact du tonnerre !

Vous avez des questions, remarques, dîtes-le nous en commentaire ! J’y répondrai avec plaisir 🙂

 

Laisser un commentaire