Les différentes personnalités d’une marque employeur

Si votre marque employeur était une personne, vous l’imagineriez comment ? Serait-elle mystérieuse et pleines de surprises (bonnes comme mauvaises), froide et distante, ou encore chaleureuse et entière ?

Si nous faisions le parallèle avec les relations humaines, nous pourrions affirmer qu’il y en a pour tous les goûts dans le monde des marques employeurs. Ces dernières ont toutes un potentiel de séduction et, comme pour des personnes humaines, elles peuvent plaire comme déplaire à certains. Ce qui compte, c’est qu’elles plaisent à ceux qu’elles souhaitent attirer.

Allez, l’espace d’un instant, transformons-nous en anthropologue spécialiste de la loi de l’attraction sociale, ou en coach en séduction pour faire plus simple, et allons regarder de plus près quels conseils donner à ces marques employeurs pour qu’elles se construisent un écosystème social épanouissant.

 

 

À qui ressemble le plus votre marque employeur ?

 

1 – L’extravagante 

Elle est visible partout, tout le monde la remarque, certains la détestent, d’autres l’admirent, quoi qu’il en soit elle fait parler d’elle : il s’agit de la marque employeur extravagante.

Elle ne manque pas une occasion (un salon, un forum, une soirée cocktail), pour jouer le grand jeu et en mettre plein la vue. Par exemple, elle n’hésitera pas à investir dans une expérience en réalité augmenter et distribuer des goodies à tout va, et faire des événements en direct sur les Réseaux Sociaux pour satisfaire ses fans. Ses appartements locaux sont agencés consciencieusement alliant équipements innovants et décoration raffinée pour une expérience collaborateur unique au quotidien. C’est impossible, vous ne pouvez pas en trouver 2 comme elle.

Sa force :

Elle a une bonne notoriété, et par conséquent, une force de frappe plus puissante que d’autres. Un atout dans la poche pour mener des campagnes de recrutement par exemple. De plus, son audience déborde aussi sur son marché commercial qui peut en récolter les fruits.

Sa faiblesse :

À vouloir vendre du rêve, elle peut parfois trop exagérer sur le dosage des paillettes. Au fil du temps, nous pouvons découvrir son vrai « elle » et se sentir dupé. Et cela se retourne contre elle.

Ainsi, son excès de zèle lui permet de marquer des points aux premières étapes d’une stratégie de communication « toucher pour attirer », mais ne pas tenir la route ensuite pour « impliquer et fidéliser ».

 

Notre conseil :

Elle devrait parler moins d’elle et valoriser son entourage ses collaborateurs, ceux qui font ce qu’elle est aujourd’hui. De plus, elle peut continuer d’investir dans des actions extravagantes, mais nous lui conseillerons de ramener du sens à ses actions.

 

2 – L’accueillante et toujours souriante

Cette marque employeur est sûrement celle, parmi notre petit groupe, qui est la moins critiquée ou critiquable. En effet, toujours sous son meilleur jour, elle garantit une agréable expérience candidat et collaborateur et fait en sorte que tout le monde soit satisfait.

C’est une marque employeur toujours encourageante sur les Réseaux Sociaux et c’est une pro de la mise en avant de son entourage ses partenaires ou collaborateurs. Sur son site web, nous pouvons voir énormément de mots-valises : esprit d’équipe, humain, bienveillance… Tout y est.

Son entourage ne la critique pas, mais pourtant, lorsqu’on lui demande de dire ce qu’elle a de plus que les autres, ce n’est pas toujours évident. Finalement, tout le monde pense la connaître mais personne ne l’a connaît vraiment.

Sa force :

Elle valorise les autres, ce qui peut être plaisant et fidéliser ses collaborateurs. Elle n’est pas distante, et sa convivialité et son accueil chaleureux peuvent rassurer et transformer rapidement des candidatures en candidats.

Sa faiblesse :

Parfois trop lisse, personne ne l’adore mais personne ne la déteste non plus. À force de vouloir plaire à tout le monde, elle peut manquer d’affirmation et ne pas gagner facilement en notoriété.

 

Notre conseil :

Cette marque employeur devrait prendre conscience de ce qui est différent et unique chez elle. Nous lui conseillons de crier haut et fort sa différence et d’en faire son principal atout pour se démarquer. Ainsi, son entourage sera amené à se positionner vis-à-vis de sa personnalité. Avec le temps, elle attirera un entourage des candidatures qui viennent pour elle et pas une autre.

 

3 – Celle qui se définit par son job

Nous avons tous un ou une amie dans notre entourage qui est comme cela. Vous voyez bien, cette personne qui ne parle que de son travail et qui semble vivre uniquement de travail et d’eau fraiche. Cette marque employeur semble penser que notre métier définit qui nous sommes, ce qui est évidemment pas le cas. Une marque employeur et les professionnels qui la constituent sont bien plus que ça. 

Dans chacune des facettes de sa communication, elle n’en manque pas une pour parler métier. Son blog site carrière en est la preuve : à aucun moment elle ne parle de son histoire, ses activités extra-professionnelles, sa vision du monde. Lorsque nous souhaitons travailler avec elle postuler, il est clair que nous venons pour exercer un métier et non pas pour s’enrichir auprès d’une personnalité.

En réalité, cette marque employeur a peur de se dévoiler. Comme si montrer son visage tout entier nous empêcherait de la prendre au sérieux.

Sa force :

Elle peut être fédératrice en partageant la passion de son métier, et attirer à son tour des passionnés.

Sa faiblesse :

Les liens qu’elle créé peuvent être limités. C’est une marque employeur rigide qui ne peut pas nous apporter plus que la passion de son métier.

 

Notre conseil :

Cette marque employeur devrait prendre conscience de ses atouts et qu’elle ne se résume pas qu’à son métier. En avoir conscience est une première étape, ce qui compte par la suite c’est de les valoriser et de les assumer. Ainsi, elle pourra attirer des personnes qui l’apprécient pour ce qu’elle est et avec qui elle pourra construire des relations de qualités.

 

4 – La vieille école

Elle est froide et effacée. Cette marque employeur, personne ne la voit, personne ne la connaît, sauf ceux qui sont au quotidien avec elle (ses collaborateurs). Pour eux, elle ne présente aucune surprise, elle est et restera comme elle est.

Elle fait le moins parler d’elle possible. En effet, cette marque employeur ne possède – quasiment- aucun compte sur les Réseaux Sociaux, ou alors elle a quelques relations et n’entretient pas son fil d’actualité.

Pourtant elle existe bien et ne peut pas s’effacer.

Ceux qui la côtoient au quotidien peuvent la trouver rigide, ennuyeuse voire dépassée.

Elle fidélise que des personnes dans son état d’esprit : contre le changement.

Sa force :

Souvent protocolaire et structurée, elle possède un environnement stable qu’elle a su construire avec le temps. Cette stabilité peut être gage de qualité pour ses clients comme collaborateurs.

Sa faiblesse :

À ne jamais évoluer, elle risque d’être complément dépassée par son temps.

 

Notre conseil :

Pour cette marque employeur, un changement de fond doit s’opérer. Nous lui conseillons de modifier l’interne, ce qui la constitue, pour rayonner à l’externe par la suite. Le changement ne sera pas immédiat, puisque Rome ne s’est pas construit en un jour, mais avec le temps, avec l’implication de son entourage ses collaborateurs, elle pourra devenir une belle marque employeur rayonnante. De plus, elle peut facilement transformer son image « traditionaliste » en preuve de « savoir-faire de longue date ».

 

5 – La chercheuse et intellectuelle

L’entourage de cette marque employeur est constitué de chercheurs et novateurs.

Elle est constamment en veille, d’ailleurs, elle n’hésite pas à parler des dernières études qu’elle a pu réaliser. Lorsqu’on la connaît de loin, nous avons l’impression que son chez elle est un remake de Retour vers le futur, et que nous allons vivre un voyage dans une autre dimension.

Elle attire des passionnés et rêveurs avant-gardistes, ou simplement des fous des challenges intellectuels.

Cette marque employeur est tellement préoccupée par des sujets plus grands qu’elle, qu’elle en oublie d’exister en tant que personne, et peut même négliger les autres. Elle voit « L’humain » comme un être au cœur de la physique quantique avant toute chose.

Sa force :

Elle fédère ses équipes autour d’un sens et d’une direction commune. Elle attire des personnes qui lui ressemblent, des intellectuels passionnés.

Sa faiblesse :

Elle peut négliger son entourage ses collaborateurs et en oublier les besoins essentiels pour être épanoui : besoin d’estime, d’appartenance, de s’accomplir.

 

Notre conseil :

Cette marque employeur devrait enlever ses œillères et faire un effort pour percevoir l’humain avec un regard beaucoup plus managérial. Elle doit aussi prendre conscience de l’intérêt d’un changement en profondeur pour garantir la stabilité de son royaume de la recherche sur le long terme.

 

 

Avez-vous reconnu votre marque employeur parmi ces types de personnalité ? Est-elle encore différente ?

Nous aimerions la connaître !

 

 

Laisser un commentaire