Notre recette pour des offres d’emploi projectives !

Nous n’y pensons jamais assez mais les offres d’emploi constituent un élément centrale de la marque employeur. Dans cet article, nous ne vous parlerons pas de marque employeur au sens propre du terme, ou des questions bizarres que l’on peut retrouver en entretien. Il est entièrement destiné à ce texte qui ne dépasse pas souvent les 500 caractères et qui pourtant fait partie intégrante du parcours de vos candidats.

En effet, l’offre d’emploi est souvent le premier point de contact avec les candidats. C’est elle qui va les intriguer, les informer et leur donner envie de postuler ou au mieux en savoir plus sur votre société.

C’est souvent ce qui déclenche une visite sur votre site carrière, un abonnement linkedIn, un envoi de CV. Il est donc nécéssaire de veiller à ce que vos offres remplissent ces objectifs.

1 – Poser à plat les informations essentielles

Au fil du temps et de nos divers benchmarks pour nos clients, nous constatons que certaines offres ne mettent pas en avant des informations pourtant essentielles. Mettons-nous 5 minutes dans la peau des candidats. Lorsque nos protagonistes recherchent une offre d’emploi, qu’ont-ils envie de savoir en premier ?

Les informations que l’on évoque se trouvent être :

  • Le type de contrat (CDD, CDI, Alternance, Stage…) : pour savoir si cela correspond à leurs ambitions du moment
  • Le lieu : certains tiennent à ne pas s’éloigner de leurs proches, d’autres souhaitent vivre une aventure dans un lieu inconnu
  • Le temps de travail (20h, 35h, 39h..) : c’est une variable qui impacte directement l’équilibre entre vie pro et vie privée
  • La date de prise de poste : que ce soit pour une question de préavis, ou un agenda personnel
  • Le salaire : l’annonce du salaire n’est pas obligatoire, mais une fourchette peut au moins permettre à vos candidats de se positionner

Certaines entreprises précisent ces éléments en début d’offres, ou encore sur une vignette résumée dans leur SIRH. Peu importe la façon dont elles sont présentées, ce qui compte c’est qu’elles soient visibles et accessibles pour vos candidats.

2 -Expliciter les valeurs de votre en entreprise

Les valeurs en entreprise… Il serait dommage de les laisser au placard ou juste en apparence sur votre site carrière, ne pensez-vous pas ?

Beaucoup trop d’offres d’emploi ne reprennent pas les valeurs de la société pour expliquer l’ambiance et le savoir-vivre que l’on y trouve. D’autres encore évoquent simplement l’idée qu’ils recherchent des candidats qui partagent leurs valeurs : « vous partagez nos valeurs : esprit d’équipe, transparence, et intégrité ». Que signifie réellement les partager ?

Prenons par exemple la valeur de « transparence », tout le monde peut interpréter cette valeur à sa façon si nous ne sommes pas plus explicite à son sujet.

C’est simple, pour que l’on comprenne votre valeur de transparence, soyez plus transparents ! Evidemment, me direz-vous, cette valeur se traduit de 675 façons différentes dans votre société. Impossible de l’expliquer en quelques lignes sur votre offre. Alors, vous pouvez simplement expliciter sa définition à l’échelle de l’équipe en question et du poste vacant. Posez-vous la question : de quelle façon ces futurs collaborateurs vivront-ils cette valeur au quotidien ?

En l’explicitant de façon concrète, vos candidats projetteront davantage le quotidien associé au poste. Ainsi, ils pourront avoir plus rapidement s’ils partagent la même vision de cette valeur que votre structure.

3 – Décrire l’écosystème de vos futurs collaborateurs

Il n’est pas question ici de parler de l’écosystème de l’entreprise dans sa globalité. Est-ce que cela intéressera vraiment vos candidats si vous leur parler de votre nouveau partenaire logistique ? En réalité oui, cela les intéressera si le poste est affilié au service logistique. Dans le cas inverse, votre communication corporate sur vos différents médias sera suffisante.

Ainsi, sur ce point, nous vous conseillons simplement de parler de l’écosystème qui leur parlera directement, à leur échelle. Cela peut être : leur future équipe, les services avec qui ils échangeront, leurs voisins de bureau ou collègues qui travaillent à distance.

4 – Ajouter les missions dans les bonnes proportions

Nous trouvons maintes offres d’emploi proposant une longue liste de puces qui correspondent chacune à une mission. Bien que le poste soit riche grâce à ces missions, il peut être compliqué pour des candidats de se projeter et d’imaginer un quotidien sur ce dernier. Puisqu’en effet, même si 6 missions sur 10 les font rêver, ils ne peuvent pas savoir si ces missions constituent la majorité des tâches quotidiennes. J’entends par là que ce n’est pas parce qu’elles constituent 60% de la liste qu’elles représenteront 60% du temps de travail sur ce poste.

Ainsi, il y a un indicateur, trop souvent oublié, et pourtant si important pour les candidats : le taux de proportion.

Ce taux peut se présenter sous forme de pourcentage, ou simplement à travers des mots clés. Exemple : « vous serez amené.e à réaliser 2 missions principales… », « les missions secondaires de votre poste seront… ».

 

 

Vous avez aimé cet article ? Vous avez d’autres préconisations à faire partager ? Faites-le nous savoir !

 

 

Laisser un commentaire