Être recruté sur Twitter, c’est possible !

Dernièrement, je vous parlais du buzz que pouvait susciter certaines start-ups pour attirer de jeunes talents. Cette fois-ci, j’ai envie de partager avec vous la créativité de certains étudiants et jeunes diplômés pour se faire remarquer et obtenir le job de leur rêve. Je vous propose de découvrir l’expérience de Myriam Menneteau qui a été recrutée sur Twitter par Sogilis en CDI en tant que chargée de communication.

©www.levetchristophe.fr

©www.levetchristophe.fr

Bonjour Myriam, avant de parler de ton recrutement via Twitter par Sogilis, peux-tu te présenter et nous expliquer ton parcours ?

Myriam : Je suis une jeune grenobloise de 25 ans (très) bavarde et qui adore voyager. Après mon DUT techniques de commercialisation et mon DUETI, j’ai décidé d’intégrer une licence en communication à l’Institut de la Communication et des Médias (ICM) pour mieux me familiariser avec le domaine de la communication. Férue de start-up et d’innovation, j’ai rejoint en parallèle l’équipe de Short Edition, plateforme littéraire communautaire dédiée aux formats courts, expérience qui m’a permis de confirmer mon choix de carrière. C’est pourquoi, j’ai conclu mes études avec un Master en Communication d’Entreprise à l’ICM.

Donc tu as terminé ton Master, et après ?

Myriam : Diplôme en poche, je pars me ressourcer l’été en Asie. 4 jours après mon retour en France, suite à un “poke” sur Twitter de mon ancienne tutrice de stage, je découvre Sogilis, une entreprise de développement logiciel grenobloise qui cherche un(e) Chargée de com’, CDD ou CDI au choix !

Capture d’écran 2015-08-01 à 14.35.05

Je me renseigne sur l’entreprise, cherche des informations sur Internet et les réseaux sociaux. Du peu que je vois, je me projette déjà dans l’entreprise. Sogilis a conservé son esprit start-up. Il y a une bonne ambiance et l’équipe est jeune, tout ce que j’aime ! Ni une ni deux, et ce malgré un décalage horaire dans les pattes, je m’attèle à refaire de A à Z mon CV. Je prends soin de l’adapter à l’entreprise, en mettant en avant les expériences les plus significatives et intéressantes pour le poste. Quand à la lettre de motivation, elle est à la fois précise et concise. Je passe un premier entretien avec l’équipe : c’est elle qui recrute. Le feeling passe, je me projette déjà dans l’entreprise. Après l’aval de mes futurs collègues, je rencontre Christophe Baillon, CEO de Sogilis, qui me fait une proposition de CDI quelques jours plus tard. Aujourd’hui, je ne suis pas près de quitter Sogilis ! Parmi les points forts de ma candidature, ma présence sur les réseaux sociaux (Twitter et LinkedIn) et les articles que j’avais pu rédiger par le passé ont joué. Mon embauche a été très rapide : j’ai postulé le 25 août et ai eu une proposition d’embauche le 5 septembre pour débuter le 1er octobre ! Engagée en tant que Community manager, je suis aujourd’hui chargée de l’ensemble de la communication. Je fais évoluer mon poste chaque jour, selon mon potentiel, les envies et les besoins de l’entreprise. Mon rôle est celui d’une facilitatrice.

Au cours de ton Master, tu m’as expliqué que tu avais travaillé au sein de Talentéo, peux-tu nous expliquer comment s’est passé ton recrutement ?

Myriam : Au cours de mes deux années de Master, j’ai effectué deux stages au sein de Talenteo, société de conseil en recrutement spécialisé handicap : le premier en tant que community manager et le second comme social media manager et responsable éditoriale. C’est vrai que ce recrutement-ci sortait aussi des sentiers battus ! Suite à l’intervention du fondateur de l’entreprise lors d’une conférence où il mentionnait sa recherche de stagiaire, j’ai découvert sur le site Internet l’offre au format vidéo.

[ndlr : découvrez l’offre vidéo juste en dessous]

En utilisant un peu d’humour, l’entreprise demandait de créer un contenu à forte valeur ajoutée sur le thème : « l’usage des réseaux sociaux pour le recrutement et l’emploi des personnes en situation de handicap ».Le format ? Ni CV, ni lettre de motivation, mais plutôt une proposition d’article de 400 mots ou d’une vidéo de 3 minutes. Le recrutement se basait sur les compétences avant tout. Bien que le secteur ne m’était pas familier, j’ai proposé un article, en espérant qu’il ait assez de valeur ajoutée pour un entretien. Lors de ma rencontre avec Caroline Vincelet, Consultante en communication RH et Chargée de projets web, le feeling est très bien passé, je débutais l’aventure. J’ai beaucoup apprécié d’être recrutée sur mes compétences.

Si tu avais un ou plusieurs conseils à donner à des étudiants et jeunes diplômés, lesquels seraient-ce ?

Myriam : Globalement, j’en ai 3 à vous donner :

  1. Ne restez pas seuls ! Demandez conseil aux personnes les mieux placées dans votre entourage, à l’APEC… Des yeux extérieurs, pour valider un CV et une lettre de motivation, me semblent essentiels.
  2. Le réseau, qu’il soit virtuel ET réel, compte beaucoup, c’est la BASE ! Réseauter, être actif sur les réseaux sociaux, et plus globalement être curieux permet plus d’opportunités. Il faut savoir que de nombreuses offres d’emploi ne sont pas visibles.
  3. La cooptation est une aide précieuse, surtout lorsque vous serez en recherche d’emploi. Allez à des événements et prenez de bons réflexes pour garder le contact : si vous rencontrez un professionnel au salon étudiant, n’oubliez pas de demander à l’ajouter à votre réseau LinkedIn avec un message personnalisé.

Merci Myriam pour ce témoignage, nous espérons que les étudiants et jeunes diplômés suivront tes conseils.

 

Laisser un commentaire