Et si Euro 2016 avait fait appel à neojobs pour un recrutement décalé

Si neojobs avait organisé le recrutement décalé des volontaires pour l’Euro 2016, qu’est-ce que cela aurait donné ?le-bus-des-volontaires-pour-l-euro-2016-a-fait-escale-aux_2804677_800x400

Quel est le point commun entre un camion bleu et un ballon de football ?

Le recrutement de 6500 volontaires pour l’Euro 2016 bien sûr ! Depuis le 6 juin, un camion bleu circule dans plusieurs villes de France qui accueilleront l’Euro 2016. Comme je vous le disais tantôt, leur objectif est de recruter 6500 volontaires bilingues (français-anglais) pour les aider à accueillir le public, VIP et médias lors de l’évènement. Vous pouvez également voir en détail toutes les autres missions proposées (logistique, communication, médias, etc.) et  postuler sur leur site.

Petite précision

Cher(e)s amoureux(ses) du ballon rond, vous allez être déçu(e)s sur un point : être volontaire ne signifie pas que vous pourrez suivre ce qui se passe sur la pelouse. En revanche, vous serez heureux d’apprendre qu’une tenue officielle vous sera offerte et puis, le plus important est l’expérience que vous allez gagner et les rencontres que vous y  ferez.

Et si nous parlions un peu de recrutement décalé ?

Si L’UEFA Euro 2016 avait fait appel à nous pour imaginer un recrutement original, voilà ce que nous lui aurions proposé.

Un peu de contexte

Normalement, pour un recrutement classique, les questions sont adaptées au poste auquel vous postulez. Toutes les missions proposées par l’UEFA ont leurs spécificités, certes, mais toutes exigent un savoir-être irréprochable, un sens relationnel à toute épreuve et une maîtrise de l’anglais et du français, bien sûr. Avec ces différents points en tête, ne tardons plus et découvrez ce que neojobs leur aurait mijoté.

Le recrutement décalé imaginé par neojobs pour l’Euro 2016

giphy-1Ce que vous ne savez pas ce qu’est le camion bleu est en fait une gadgetomobile, enfin pas tout à fait mais presque, qui a un écran sur le côté permettant de diffuser des informations. Donc, l’idée de notre recrutement décalé est d’installer des transats pour permettre aux passants de s’assoir et regarder la rediffusion d’un match. Dès que tous les transats sont occupés, Lucette, une gentille grand-mère de 80 ans, arrive pour elle aussi regarder (qui a dit que le foot était réservé aux hommes de 27 ans uniquement ?). Si vous avez un bon savoir-être, vous laisserez votre place à notre chère Lucette et répondrez à ses questions, parce que oui, elle est bavarde. Pourquoi toute cette mascarade ? L’objectif est de déceler les personnes faisant preuve de savoir-être et ayant un sens relationnel développé.

Vous pensiez que c’était tout ? Que nenni ! À neojobs, nous sommes plein de ressources. 😉

Jouer à « où est le supporter ? »

giphy-2

(vous aussi vous cherchez Charlie dans le gif, avouez-le)

En parallèle de Lucette, nous vous proposons de jouer au jeu « Où est le supporter ? ». Le principe est simple : une gopro vous est confiée et vous devez partir en quête de 4 personnes. Jusque là, facile, non ?

cat go pro neojobsEt si je vous disais que ces personnes-là doivent être de nationalités différentes et pas n’importe lesquelles ! Elles doivent correspondre aux pays participant aux matches de la ville hôte. Par exemple, si les pays étaient Pays-Bas, Danemark, Allemagne et Portugal, vous devriez partir en quête d’un néerlandais, un danois, un allemand et un portugais. Alors, toujours aussi facile ? Donc, non seulement vous devrez les trouver, mais en plus leur demander de tenir le drapeau de leur pays et de dire « Vive l’euro 2016 » dans leur langue.

Un challenge pareil met en valeur votre débrouillardise, votre sens relationnel, votre anglais et surtout votre bonne humeur, des qualités indispensables pour accueillir comme il se doit les supporters de toute l’Europe.

Alors, auriez-vous relevé le défi ?
Sur ce, je vous laisse, j’ai un recrutement décalé à imaginer avec le reste de l’équipe pour les JO 2024, si la candidature de Paris est retenue 😉

 

Laisser un commentaire