Thermador Groupe mise sur la transparence responsabilisante et motivante

Nous sommes le vendredi 26 août, les congés se terminent et la rentrée approche à grands pas. En ce début de matinée, j’échange au téléphone avec Monsieur Guillaume Robin, PDG de Thermador Groupe, au sujet de leur politique de management et de leur volonté d’impliquer pleinement leurs salariés en partageant les enjeux liés à la pérennité et au développement du Groupe et de ses filiales. Un échange constructif, durant lequel je peux percevoir la notion de confiance comme l’application de démarches concrètes et porteuses de sens. Je vous explique pourquoi.

OPALINE

Filiale JELTY – © OPALINE

Un management transparent et une marque employeur, deux éléments clés

Thermador Groupe, la genèse

Créée en 1968 et cotée en bourse depuis 29 ans, cette société de distribution commercialise des produits de plomberie, robinetterie bâtiment et sanitaire. Siégeant à Saint-Quentin-Fallavier, elle évolue favorablement puisqu’elle a connu, en 2015, une hausse de son chiffre d’affaires de plus de plus de 6%, ce qui représentait 220 millions d’euros.

Dès sa création, cette société a été marquée par une forte volonté de la part de son créateur Guy Vincent, de partager le résultat de l’effort de chacun. C’est de cet état d’esprit que se sont construites les grandes lignes de sa politique managériale, menée aujourd’hui et maintenue par Guillaume Robin, président du groupe depuis 2011.

Comment se passe l’organisation des Ressources Humaines au sein de Thermador Groupe ?

Une société de 319 salariés (au 30 juin 2016)… sans DRH !

Les Ressources Humaines sont en effet gérées de façon autonome au sein des 12 filiales pour lesquelles chaque patron et chaque manager doit assumer la responsabilité pleine et entière des personnes placées sous son autorité. Chaque filiale est dirigée par un mandataire social.

« Transparence », « Responsabilisation » et « Efficacité », voilà les trois mots qui font échos à leur fonctionnement. C’est avec la conviction que la confiance était la clé d’une organisation réussie, qu’ils ont fait le choix d’impliquer leurs salariés en partageant les enjeux liés à la pérennité et au développement du Groupe et de ses filiales. Cette politique est aujourd’hui partie intégrante de la politique RSE du Groupe : La Responsabilité Sociétale des Entreprise regroupe en effet les enjeux liés à la gouvernance, l’environnement et au social.

Ainsi, au sein de chacune des filiales du Groupe Thermador, tous les salaires sont projetés à l’écran une fois par an au cours d’une réunion mensuelle regroupant tout le personnel, ce qui permet à chacun de se positionner. Leurs organigrammes présentent au maximum 3 niveaux de hiérarchie, facilitant grandement la circulation de l’information.

A l’échelle du Groupe coiffé par une holding employant 4 personnes, il n’y a donc que 4 niveaux hiérarchiques. Les dirigeants travaillent au jour le jour auprès de leurs équipes et sont par conséquent très accessibles.

Cette communication sans langue de bois impose la cohérence aux managers et contribue fortement à la motivation des salariés. Informés de tout, ils peuvent s’impliquer en toute confiance et être particulièrement efficaces.

A quoi ressemble le quotidien de leurs collaborateurs ?

Tout d’abord, « il faut savoir que 99% de nos salariés sont en CDI et le nombre de départ tous les ans est modeste, nous avons un faible turnover. Sur les 319 collaborateurs, 100 sont actionnaires directement, et 98% des employés ont des actions à travers le FCPE. Pour vous donner une idée de ce que représente le Fonds Commun de Placement d’Entreprise qui a débuté en 2001 : les salariés qui ont apportés 1 000 euros par an depuis 2001, possèdent aujourd’hui un capital net supérieur à 100 000 euros. » me précise Monsieur Robin.

De plus, au sein de cette PME, la circulation de l’information est à l’honneur et chaque salarié est informé des résultats de la société. Le cadre de travail a la forme d’un Open Space et des réunions mensuelles sont organisées, leur permettant de discuter des chiffres, toujours dans la plus grande transparence. La contrepartie de cette démarche, puisqu’ils sont cotés, se trouve dans le respect de la confidentialité, c’est pourquoi, chaque employé a signé une charte boursière.

Thermador Groupe est donc une société où il fait bon vivre, justifiant l’efficacité de ses salariés ainsi que leur fidélité. Ils ont une ancienneté moyenne de 11 ans. Un constat positif qui, comme Guillaume Robin me l’a confirmé lui-même, est « le résultat concret de cette confiance ».

Leur différence permet-elle d’attirer des talents ?

« Oui, et d’ailleurs nous fonctionnons énormément avec le bouche à oreille », me confie Monsieur Robin. Je comprends ici que ce sont ses employés les premiers ambassadeurs de sa société. Comme j’avais pu vous le présenter dans un précédent billet, vos collaborateurs sont le reflet de votre marque employeur.

Nous avons la preuve ici, qu’une société telle que Thermador Groupe, à la marque employeur interne forte et appliquant une transparence rigoureuse, permet d’attirer des personnes à la recherche de responsabilisations et de réussite commune.

Alors que certaines sociétés cherchent à réinventer leur communication employeur simplement à l’externe, Thermador Groupe nous prouve qu’une marque employeur interne forte joue un rôle prépondérant. Pour cela, il est nécessaire que vos collaborateurs embrassent les valeurs de votre société, pour que, par la suite, ils se chargent de la cooptation.

Quelles sont les ambitions futures de Thermador Groupe ?

« Nous souhaitons continuer à grossir tout en conservant nos valeurs de sociétés de taille modeste. Une direction qui nous permettra d’approuver notre politique sociale et de conserver ce bon équilibre ».

Modèle sociétal, qui, on l’espère, perdurera dans le temps et sera pris comme exemple par de nombreuses PME.

 

Encore un grand merci à Monsieur Robin pour cet échange enrichissant au sujet de leurs initiatives RH, qui nous aura plongé dans une définition unique des notions de management transparent basé sur la confiance et la responsabilité.

1 Comment

  1. Le Gueult Louis-Claude dit :

    Ce type de management qui fait confiance au personnel et l’implique dans la marche de la société est excellent pour tout le monde, le manager et ses collaborateurs. Cela me rappelle ce qui est décrit par D. Dupagne (la qualité mon Q, la revanche du rameur) qui donne la société Favi (sous traitant automobile) comme exemple. C’est la raison pour laquelle je suis actionnaire de cette société, dont j’attends un bon travail, une bonne utilité sociale, ce qui ne peut donner que de bons résultats.

Laisser un commentaire