Expérience collaborateur, sujet incontournable de la marque employeur

Je ne sais pas pour vous, mais ces derniers temps, je constate que le concept de l’expérience collaborateur (ou expérience employé) est très souvent mis à l’honneur. Elle apparait régulièrement dans les articles, les conversations et les conférences. Pourquoi ? Parce que depuis 2017, 80% des dirigeants les considèrent comme un enjeu très important. Pour cause, elle influe sur la performance de l’entreprise, l’implication des collaborateurs dans l’entreprise, et donc sur la marque employeur.

Expérience collaborateur, point clé de la marque employeur

 

L’expérience client appliquée au sein de l’entreprise

Contrairement au concept de la marque employeur, l’expérience collaborateur n’a été formalisée que dans les années 2000, par un professeur MIS au Fowler College of Business à l’Université de San Diego, Kaveh Abadi. Nous lui devons notamment l’analogie de l’expérience client à l’expérience collaborateur. Autrement dit, il faut revoir la place du collaborateur et le considérer non plus comme un exécutant mais comme un acteur à part entière évoluant dans un parcours qui lui est dédié. L’ayant bien compris, Airbnb, en 2015, a renommé le poste de Chief Human Resources Officer en Chief Employee Experience Officer.

 

Les différentes étapes

Une expérience employé débute dès qu’une réponse positive est donnée à votre candidat (suite au processus de recrutement). Si tôt ? me demanderiez-vous. Oui, aussi tôt, car le temps pris par le candidat pour donner sa réponse à la proposition d’embauche sera décisif. Il est donc essentiel de ne pas laisser passer cette opportunité pour le convaincre de vous rejoindre et lui montrer ce qui l’attend s’il l’accepte.

Quelques entreprises l’ont compris, c’est pourquoi, dès qu’une réponse positive a été envoyée, leurs collaborateurs, ayant été en contact avec lui, envoient leurs félicitations et se mettent à sa disposition s’il souhaite en savoir plus sur son futur emploi et sa future équipe.

Par la suite, lorsque le talent a rejoint l’entreprise, son expérience se compose de son intégration, sa vie au quotidien au sein de la société, son environnement, son évolution de carrière, sa mobilité et enfin son départ de l’entreprise.

Nitro a résumé, dans le schéma suivant, les éléments clés pour une bonne expérience collaborateur :

employee experience

Pourquoi la créer et l’entretenir ?

Chacune de ses composantes est essentielle et doit être soignée pour que le collaborateur s’épanouisse. Deux chiffres sont à avoir en tête :

– Un collaborateur heureux est, selon une étude du Journal of Labor Economics, 12% plus productif

– 18% des collaborateurs désengagés diminuent significativement les réussites de leurs collègues

Attention à l’amalgame qu’un collaborateur heureux est un collaborateur engagé. La corrélation entre ses deux états d’esprit n’est pas évidente à démontrer.

Alors quel est l’intérêt d’avoir une expérience collaborateur si un collaborateur heureux n’est pas forcément un collaborateur engagé ? L’intérêt principal est qu’une expérience employé bien définie reflète votre culture d’entreprise et affecte votre marque employeur. D’autre part, ce que vous proposez à vos collaborateurs aura un rôle décisif dans leur choix au sein de votre entreprise.

 

graphic Employee Experience

source IBM

N’attendez plus et prenez le temps de créer une expérience collaborateur à votre image et reflétant votre culture.

 

Associer des indicateurs aux différentes étapes de l’expérience collaborateur

Une expérience collaborateur doit être mesurée et suivie afin qu’elle soit la plus efficiente et optimale possible. De plus, en associant plusieurs indicateurs à ce parcours, vous pourrez prendre des décisions en toute connaissance de cause et détecter les points d’attention.

Mesurer et analyser l’expérience collaborateur vous intéressent ?

Contactez-nous et échangeons ensemble pour mettre en place les indicateurs adaptés à vos actions.

Laisser un commentaire