Recrutement gamifié, notre TOP 5 en 2019

goplaces-recrutement-gamifie

source : Heineken

Vous avez bien lu, nous allons bel et bien vous donner 5 exemples de recrutement gamifié en 2019. Pourquoi en 2019 et non pas 2020 ? Avant de répondre à cette question, nous sommes ravis de voir que vous lisez régulièrement notre blog puisque vous avez constaté qu’un classement avait été fait pour 2016, 2017 et 2018. En 2020, nous n’avons pas particulièrement été marqués par des processus de recrutement ludiques, d’où la mise en exergue de ceux de 2019. Toutefois, si vous en avez vu passer, dites-le nous en commentaire ! Nous serions ravis de les intégrer dans un article dédié.

Recrutement gamifié, 5 exemples originaux en 2019

5- Franprix et son recrutement par les valeurs

Concept du recrutement gamifié

Depuis quelques temps, il y a un vent de changement chez Franprix tant au niveau de ses magasins qu’à celui de son processus RH. Afin de faciliter le tri des candidatures, l’enseigne a mis en place une étape de présélection pas comme les autres. Aujourd’hui, de plus en plus de sites carrières proposent un quiz au visiteur. En fonction du type de questionnaire, il peut soit être redirigé vers une offre d’emploi lui correspondant, soit en apprendre un peu plus sur lui-même. Franprix a opté pour la solution Capture de Cubiks. Le principe est simple : le futur candidat attribue une note entre 1 et 5 à un ensemble de visuels, derrière lesquels se cache une valeur de Franprix.

Objectifs 

  • Vérifier le niveau de compatibilité entre les valeurs de l’entreprise et celles du candidat
  • Permettre au candidat de découvrir l’entreprise autrement et mieux la cerner

Principales mécaniques de jeu utilisées

  • Notation
  • Quiz

Notre avis

Le concept est simple et efficace. La gamification est présente de manière légère dans le processus correspondant à la culture de Franprix. La présélection est donc réalisée en cohérence avec leur marque employeur.

 

4- Randstad et Randy

Concept du recrutement gamifié

Depuis 2019, Randstad a intégré sur son site carrière un petit chatbot, nommé Randy. Son rôle ? Aider tout visiteur à trouver l’information qui l’intéresse. Ainsi, le petit chatbot facilite la recherche de poste du candidat. Un quiz s’ensuit sur le métier et se termine par une série de questions classiques. Le dévoilement des résultats est précédé des offres d’emploi correspondantes aux réponses apportées. Le candidat a alors le choix de laisser ou non son numéro de téléphone pour être recontacté par un conseiller. Par la suite, il lui est aussi donné la possibilité de compléter des tests de personnalité. Chaque candidat passant par Randy se voit attribuer un score calculé sur les critères d’urgence et des besoins actuels du bassin d’emploi visible uniquement par les équipes de Randstad.

 

 

Objectifs

  • Déterminer le profil des candidats
  • Aider les candidats à trouver l’emploi qui leur correspond
  • Créer un vivier de talents

Principales mécaniques de jeu utilisées

  • Interaction
  • Arbre de décisions
  • Quiz
  • Pointification
  • Personnification

Notre avis

Le travail de recherche d’emploi, parfois fastidieux, est ici prémâché par Randy. L’interaction avec le petit robot est agréable. Petit bémol toutefois, le chatbot, situé en bas à droite de la page, est très peu visible. Comme aucune animation ne signale sa présence, il est aisé de penser qu’il soit une simple illustration sur le site. Des sites comme la SNCF, utilisant un chatbot, ont ajouté des petites animations pour attirer l’attention des visiteurs. Personnellement, cela nous évoque beaucoup Trombone de Word 97.

Il obtient la quatrième position dans notre classement car, malgré sa fluidité et son design attractif, le niveau de gamification est faible par rapport aux autres.

 

3- McKinsey et son jeu sur le cycle de vie

Concept du recrutement gamifié

La résolution de problème est un aspect essentiel et indispensable du métier de consultant au sein de McKinsey. A un point tel que le cabinet de conseil a mis en place un serious game complet pour évaluer les capacités de ses candidats. Dans cet exemple, il s’agit donc plus d’un jeu que d’une gamification d’un processus RH.

Le principe du jeu est simple : le joueur est sur une île déserte et constate que la faune disparait rapidement. Il doit trouver un moyen pour ralentir le processus d’extinction des espèces, le tout en 70 minutes. Pour plus de détails, nous vous recommandons cet article.

Objectifs

  • Identifier les compétences des candidats
  • Cerner leur capacité à résoudre un problème

Principales mécaniques de jeu utilisées

  • Immersion
  • Résolution de problèmes
  • Univers (autre que celui de l’entreprise)
  • Storytelling
  • Prise de décision
  • Arbre de décisions

Notre avis

Grâce à ce serious game, McKinsey peut évaluer la logique, la prise de décision, la façon de penser ainsi que la connaissance situationnelle de ses candidats. Bien que cela soit un jeu, la difficulté de ce dernier renforce l’image sérieuse et élitiste du cabinet.

Il arrive en 3ème place du podium pour le niveau de détails et de complexité du jeu proposé.

 

2- PwC et son jeu GameChangers

Concept du recrutement gamifié

Tout comme McKinsey, PwC a créé un jeu sérieux ayant pour objectif de présenter l’entreprise et détecter les talents ayant l’état d’esprit recherché. A destination des jeunes talents, le jeu les invite sur une nouvelle planète. Au cours de leurs pérégrinations, ils sont amenés à résoudre des énigmes et challenges, dévoilant petit à petit la culture au sein de PwC. S’ajoute à cela l’accès à trois salles mettant en exergue les métiers – la Tech Room et la Strategy Room – et le bien-être des collaborateurs – la Energy Room – primant depuis 1 an dans la structure .

Objectifs

  • Identifier les compétences des candidats
  • Leur faire découvrir les métiers et la culture de l’entreprise

Principales mécaniques de jeu utilisées

  • Immersion
  • Résolution de problèmes
  • Univers 
  • Storytelling
  • Prise de décision
  • Exploration

Notre avis

Ce jeu sérieux a été créé principalement pour attirer les jeunes talents – stagiaires et jeunes diplômés. Pourtant, une étude, réalisée en 2020 par le Syndicat des éditeurs de logiciels et de loisirs, démontre que les joueurs de jeux vidéo ont une moyenne d’âge de 44 ans. Il pourrait donc intéressant pour le cabinet d’audit de ne pas négliger les plus de 30 ans.

Il arrive en deuxième position de notre TOP recrutement gamifié car, contrairement à McKinsey, PwC a créé un jeu ayant pour objectif d’immerger le candidat dans ses métiers et ses valeurs.

 

1- Hieneken et son site Go Places 2.0

Concept du recrutement gamifié

Connaissez-vous Go Places d’Heineken ? Ce site créé en 2016 avait remporté le coeur de notre équipe. Drôle, immersif, interactif et adéquation avec la culture d’entreprise, Heineken avait été un pionnier en proposant un site carrière dont vous êtes le héros. En 2019, ils ont décidé de remettre le couvert en ajoutant “Employee Stories”. Dans cette section, le candidat est invité à découvrir les localisations, les départements et les métiers de l’entreprise à travers des vidéos funs et décalées. Comme pour la section “Interview”, ce sont les choix du visiteur qui le mèneront à découvrir tel ou tel aspect de l’entreprise.

Objectifs

  • Matcher avec les valeurs de l’entreprise
  • Permettre aux candidats de découvrir l’entreprise autrement
  • Donner envie aux candidats de postuler
  • Permettre aux candidats de se projeter

Principales mécaniques de jeu utilisées

  • Immersion
  • Video
  • Choix
  • Storytelling
  • Arbre de décision

Notre avis

La touche d’humour, caractéristique d’Heineken, ressort à chaque niveau. Le site est travaillé de manière cohérente avec la marque employeur. De plus, en proposant aux visiteurs de faire des choix, Heineken appuie sa volonté de donner à ses talents le pouvoir de décider et de prendre en main leur carrière.
Vous l’aurez compris, c’est notre TOP 1. A travers plusieurs mécaniques de jeu, subtilement instillées ici et là, Heineken nous fait vivre une expérience à part entière et nous plonge avec justesse dans son univers.

 


Et vous ? Lequel de ces 5 exemples de recrutement gamifié remporte votre préférence ? Dites-le nous en commentaire 😉

 

 

Laisser un commentaire