Mais que faisait NeoJobs à Montréal ? Réponse et surprise !

IMG_2598

Laissez moi quelques minutes pour enlever ma tuque [ndlr : bonnet], mes moufles, mon écharpe et mon manteau et je vous dis tout. Comme vous avez pu le constater, il y a deux semaines, nous avons publié des photos de Montréal sur Instagram et Facebook. Vous vous êtes surement demandé : que font leurs photos de vacances sur la page de NeoJobs ? Est-ce une erreur de leur part ? Que nenni ! Depuis Décembre, nous préparions avec Hugo une enquête terrain à Montréal. Pourquoi ? Parce que nous avons eu des échanges avec une amie québécoise qui aimait NeoJobs et nous encourageait à venir au pays des caribous. Mais avant de partir tête baissée et envisager un développement international, nous avons voulu avoir des retours d’entreprises montréalaises pour bien comprendre le marché québécois. Je suis donc partie, abandonnant Hugo à Grenoble, équipée pour affronter le froid québécois (-15 en moyenne) pendant 2 semaines avec ma tuque, mes moufles, mon écharpe et mon manteau.

#EnvoyéSpécial #Montréal a la rencontre des entreprises québécoises ! 🙂

Une photo publiée par NeoJobsFr (@neojobsfr) le

Et j’ai échangé avec 20 personnes, appartenant à des mondes très différents : entrepreneuriat, conseil, recherche d’emploi, finance, etc. [Petite aparté pour les remercier de s’être rendues disponibles pour me rencontrer.] Ce que j’en retiens ? Houlà ! Beaucoup de choses ! La culture québécoise est bien différente de la culture française. Par exemple, tout le monde se tutoie, même si tu t’adresses à ton boss. Autre exemple, l’emploi est très flexible, ils peuvent donc changer d’emploi comme de chemise. Au niveau étudiant, les québécois ont pratiquement tous un job étudiant, c’est d’ailleurs grâce à cela qu’ils paient leurs études. C’est pourquoi, à la fin de leur cursus, ils ne font pas de stage, contrairement à la France où les stagiaires sont monnaie courante. Bref, qu’en ressort-on ? Beaucoup d’idées et de projets pour la suite ! Pour l’heure, nous allons aider, depuis Grenoble, des entreprises montréalaises à trouver les talents qui leur conviennent, et des sociétés françaises à y envoyer des jeunes talents en VIE [ndlr : volontariat international en entreprise].

#EnvoyéSpécial #NeoJobs a la rencontre des étudiants d’#HEC #Montréal   Une photo publiée par NeoJobsFr (@neojobsfr) le

La surprise du chef (il en fallait bien une !)

Aujourd’hui, le chef vous a concocté un stage au sein d’une startup en croissance. Elle engagera, pas 1, mais 2 étudiants pour Septembre 2015 et ce pour une durée d’un an ! L’entreprise en question permet aux étudiants étrangers venant à Montréal d’avoir un logement meublé rapidement. La mission, si vous l’acceptez, sera d’assurer le service client, de ces étudiants internationaux désirants découvrir Montréal. Il y aura parfois des activités physiques et le permis B est nécessaire pour se déplacer. Et non, l’alternative de monter à dos de caribou n’est pas envisageable. Alors si affronter le froid mais aussi l’été indien vous tente, envoyez-nous votre candidature ! Avoir un PVT [ndlr : permis vacance travail] est un plus ! Pour plus d’info, contactez-moi : 🙂

Laisser un commentaire