Attractivité d’une société secrète, Assassin’s Creed

“Je ne vois plus de nouveaux articles de votre série Marque Employeur en Série, c’est fini ?” Que nenni ! Rassurez-vous, chers fidèles lecteurs, ces articles, nous les affectionnons particulièrement et nous prenons beaucoup de plaisir à les rédiger. Toutefois, si c’est la première fois que vous tombez sur un de nos articles, sachez que nous aimons observer, analyser la marque employeur de séries, films, jeux vidéos… Nous avons notamment passé en revue la stratégie d’attractivité et de rétention des talents de Daenerys, de la Umbrella Academy ou encore de Heisenberg. Nous alimentons cette catégorie “à part” au gré de nos envies et des moments.

Avec la sortie du nouvel opus des assassins d’Ubisoft, Assassin’s Creed Vahalla, nous avons voulu comprendre quelle stratégie image employeur était mise en place pour attirer et fidéliser leurs talents.

attractivité assassins creed

Une stratégie d’attractivité des talents bien rôdée

Avant d’aller plus loin, je vous propose un petit résumé, je dirais même plus un synopsis, de l’histoire derrière cette célèbre franchise de jeux vidéos. Le tout premier Assassin’s Creed raconte l’histoire d’un barman, Desmond Miles, qui utilise l’Animus, une machine développée par la société Abstergo permettant de lire la mémoire génétique. En d’autres termes, ses utilisateurs peuvent être transportés au temps de leurs ancêtres. Derrière cette géniale innovation se cache une organisation secrète, les templiers, tentant d’asservir le monde mais rencontrant régulièrement sur leur chemin une autre société mystérieuse, les assassins. Chaque nouvel opus transporte le joueur à une nouvelle époque et un nouveau lieu. Le dernier en date, Assassin’s Creed Vahalla, emmène les joueurs au temps des vikings entre la Norvège et l’Angleterre.

Maintenant que le décor est posé, ne tardons plus, et plongeons dans la marque employeur de cette société secrète, les Assassins.

🚨 Attention des spoilers sont en approche ! Si vous envisagez de vous plonger dans l’univers d’Assassin’s Creed, mettez cet article en favori, jouez au jeu et reprenez votre lecture. 🚨

 

Une culture centrée sur la justice et la discrétion

Bayek de Siwa et Aya d’Alexandrie décident, à la suite du décès de leur fils perpétré par les Templiers, de  fonder une entreprise secrète concurrente : Ceux qu’on ne voit pas. Au fil des années, cette petite entreprise deviendra une filiale d’un plus grand groupe, l’Ordre des Assassins, dont le but est de contrer les plans machiavéliques de leurs adversaires pour asservir le monde. Pour la gérer, son comité de direction, le conseil, s’assure du respect et de la mise en application de sa vision et de ses valeurs.

Dès sa création, la Confrérie a une vision très claire :

Travailler dans l’ombre et ne tuer que ceux qui le mériteraient

Ainsi, découle de cette vision une culture forte autour de la justice et la discrétion des actes. C’est à l’aide de ces deux principes que les nouvelles recrues sont triées sur le volet, à quelques exceptions près.

S’ajoute à cela que sa stratégie d’attractivité est bien différente de celle d’une entreprise classique. Elle s’appuie principalement sur la cooptation et la rencontre avec des talents dans différentes circonstances. Ce ne sont pas les potentiels talents qui viennent à elle mais bien l’entreprise qui va à leur rencontre.

 

Un slogan employeur cachant 3 valeurs clés

Au fur et à mesure du développement de la société secrète, un credo a petit à petit pris forme :

Laa shay’a waqi’un mutlaq bale kouloun moumkin.

(Rien n’est vrai, tout est permis en arabe)

Derrière ce dernier, se cache en réalité trois préceptes :

  1. Ta lame ne versera pas le sang d’un innocent
  2. Montre-toi, mais reste invisible
  3. Tu ne mettras jamais la Confrérie en danger

Si nous creusons un peu plus ces trois principes, nous pouvons déduire les trois valeurs clés de l’Ordre des Assassins.

Le premier précepte met en lumière la valeur : l’honneur. En effet, les talents ne sont tenus d’agir qu’en cas de nécessité. Le deuxième encourage à la discrétion de ses collaborateurs en faisant preuve de finesse et en se mêlant à la foule. Enfin, la dernière valeur induite dans le précepte 3 est l’intégrité, c’est-à-dire que chaque collaborateur est honnête et incorruptible et assure la pérennité de la Confrérie.

 

Un code vestimentaire cohérent avec la culture et les valeurs de la Confrérie

Résultat de recherche d'images pour "tenue assassin's creed"

 

Afin d’appliquer les principes de la société jusqu’à la tenue portée, deux éléments sont incontournables. Le premier est la capuche, facilitant la discrétion des assassins et permettant d’appliquer le principe de travailler dans l’ombre. Le second est la lame rétractable, dissimulée au niveau de l’avant bras.

L’Ordre des Assassins a donc une marque employeur cohérente et réelle puisque la culture et les valeurs sont vécues et expérimentées par ses collaborateurs.

 

 

 

 

Que pensez-vous de cette stratégie marque employeur ? Et vous, qu’avez-vous perçu en jouant au jeu ? Partagez-le nous en commentaire.

 

Laisser un commentaire