Retour sur notre webinar gamification de processus RH

Un webinar gamification de processus RH

En 59 minutes, montre en main, Margaux & Hugo de neojobs, vous délivrent dans ce webinar gamification de processus RH, disponible en replay :

  • Ce qu’est la gamification (et ce que ce n’est pas)
  • Des exemples concrets
  • Comment intégrer la gamification dans un processus RH

Petit clin d’oeil à Claire qui a été très active pendant le webinar 😉 et qui a remporté le jeu des 8 familles de la marque employeur by neojobs.

Les origines de la gamification

On commence ce webinar avec une rapide histoire racontée par Hugo. Il nous explique où ont été trouvées les 1ères traces de la gamification dans l’antiquité… Hé bien, c’est sur le territoire des Lydiens, dans l’actuelle Turquie ! Le peule lydien était très pauvre. Pour lui faire oublier la faim et l’encourager à être actifs, son roi eut l’idée de la faire jouer. Pour cela, il divisa la population en deux groupes qui alternaient, un jour sur deux, entre manger et jouer. Ils réussirent ainsi ensemble à réguler leurs ressources et à survivre de nombreuses années. Ce roi malicieux n’est autre que Crésus 😉

La gamification, c’est quoi ? (et ce que ce n’est pas)

C’est d’abord, en français, la ludification, la capacité à rendre ludique ce qui ne l’est pas forcément. Exemple de la fun theory (2009), orchestrée par Volkswagen. Les joueurs sont incités à réaliser un comportement utile. Mais attention, on peut déjà, vous dire tout de suite ce que ce n’est pas, ou en tout cas, qu’on ne peut pas la réduire aux badges de récompenses ! Des exemples de gamification : poubelles grimées d’un petit message pour inciter à jeter dedans, l’appli waze avec le système de niveau pour vous inciter à collaborer sur la route, la carte de fidélité pour vous faire revenir et dépenser…

Ouvrez l’oeil, les mécaniques de jeu sont partout dans votre quotidien 😉

benefices gamification

 

Les bénéfices de la gamification sont nombreux :

  • éduquer
  • informer
  • faire réfléchir
  • fidéliser
  • motiver
  • casser les codes

Comment cela fonctionne-t-il ?

Mettre du jeu dans un processus va :

  • créer une connexion émotionnelle avec un contenu ou des actions donc permettre de vivre une expérience et de créer de l’attachement
  • stimuler l’hippocampe (pas le poisson hein 😉 l’aire cérébrale) pour booster la mémorisation
  • favoriser la sécrétion d’hormones (dopamine => la fameuse hormone de la récompense, serotonine…)

Sources : University of reading, Stanford University, Texas A&M International University

La gamification de processus RH

Margaux nous parle maintenant d’un des 1ers jeux utilisés dans le cadre d’un recrutement : Reveal !

Savez-vous qui est l’entreprise a l’initiative de ce recrutement gamifié ? … Hé bien, c’est l’entreprise L’Oréal. Vous pouviez découvrir l’univers de Loréal ainsi que les métiers.

  • KPMG, 48 heures chrono
  • Vinci Construction, journée d’intégration ludique par neojobs en mode chasse au trésor
  • Grand groupe bancaire, le parcours d’accueil et de formation devient une série de challenge et de défi collectifs et solos

Un des facteurs clés de succès d’un système ludique, c’est l’implication des « joueurs » !

Pourquoi jouons-nous ?

Il existe 6 motivations pour jouer. Margaux nous les présente associées à un exemple de jeu :

  • Action : forte interaction avec l’environnement. Exemple : Fortnite dont le but est d’être le dernier survivant en tuant ses adversaires
  • Social : forte interaction avec la communauté de joueurs. Exemple : Clash of Clan dont le but est de piller les ressources des adversaires en s’alliant ou non à d’autres joueurs
  • Contrôle : fort impact sur le jeu. Exemple : Simcity dont le but est de construire et gérer sa ville
  • Immersion : explorer l’univers proposé par le jeu. Exemple : Assassin’s Creed dont le but est de réaliser des quêtes en suivant ou non l’histoire principale
  • Réussite : terminer les différents niveaux, souvent en cherchant à obtenir les 100%. Exemple : Candy Crush dont le but est d’aligner trois « candy » de la même forme afin d’atteindre la fin du niveau
  • Créativité : user de son imagination pour réaliser une action. Exemple : Pictionary dont le but est de faire deviner un mot, une phrase, un film, etc. en dessinant.

Attardons-nous désormais sur deux cas concrets RH et découvrons les motivations pour jouer utilisées : la campagne de recrutement de la Banque Populaire des Alpes et « Dunk ton CV » par Décathlon dans les RH

Hugo précise que les processus ludiques peuvent être mis en place quelque soit la taille de l’entreprise. Il est simplement primordial d’aligner la marque employeur avec la cible visée et l’objectif de la gamification.

Comment gamifier un processus RH ?

Etape 1 : On cadre le projet « pour ne pas foirer » dixit le speaker 😉

Quelle est ma problématique ? Quel est mon objectif (Pourquoi, pourquoi, pourquoi…) ? Quelles sont mes ressources budgétaires et en terme de compétences ? Qui sont les joueurs du processus ? Quelle dose de ludique vais-je mettre dans mon processus ?

Avant toute chose, il est primordial de définir le type de joueurs.

Etape 2 : On passe de l’objectif aux comportements

Maintenant la question à se poser : quels comportements doivent être réalisés par mes joueurs pour atteindre mon objectif ? Concrètement dans le cas précédent « une décision doit être prise en fin de réunion », je liste les comportements à obtenir. Le ludique arrive dans l’étape 3 😉

Etape 3 : On intègre les mécaniques de jeu

C’est important de comprendre qu’il y a des récompenses internes (scoring, badges….) et externes (valeur à l’extérieur du système : monétaire, de statut, d’accès)

On revient sur notre exemple de réunionnite

Etape 4 : On teste le système ludique

Une fois tout conçu, pour finir, on teste le système ludique sur le terrain. Et enfin, on l’améliore afin d’avoir un processus totalement fluide !

Alors, êtes-vous prêt(e) à vous lancer dans la gamification de processus RH ? Partagez-nous vos réalisations en commentaire.

Laisser un commentaire