Le recrutement décalé pour attirer

Ce qui se dit sur la manière de vous attirer

Il y a tout juste quelques minutes, je suis tombée sur un article de Challenge : comment les recruteurs attirent les jeunes talents. Question légitime ! Si, si, je vous assure. Il est de plus en plus difficile de vous attirer jeunes gens : les grosses boîtes vous ennuient, les moyennes vous sont méconnues et les petites vous sont pour la plupart inconnues. Je ne vous jette pas la pierre, il y a tellement d’entreprises en France et je ne vous parle même pas dans le monde. Quoiqu’il en soit, les entreprises doivent jouer des pieds et des mains pour vous montrer qu’elles existent.

« Je veux et j’exige »

Que la réactivité soit !

Vos attentes évoluent et ça, c’est de la faute grâce aux nouvelles technologies. Bon ok, elles ont bon dos les nouvelles technologies, mais en même temps, ne me faîtes pas croire que nos grands parents étaient aussi impatients que nous. Rappelez-vous, pour aller d’une ville à l’autre, cela pouvait prendre toute une journée, voire plus. Aujourd’hui, si vous voulez faire un Grenoble-Paris, vous mettez 3 heures. La différence est tout de même significative ! On retient donc que les entreprises doivent être réactives pour vous séduire, car attendre 3 semaines, voire plus, pour avoir une réponse concernant votre candidature, c’est loooooonnnngg !

waiting neojobs Je vais vous donner un exemple extrême et pourtant vrai. Un de mes amis a reçu la réponse pour un stage 1 an et demi après avoir postulé. Je vous avais bien dit que cela serait extrême.

Que le bien-être au travail devienne réalité

Mis à part l’envie d’avoir un employeur réactif, vous recherchez des entreprises qui sont innovantes ou qui apportent leur pierre à l’édifice de la société. Finalement, vous n’êtes pas si compliqués, tous autant que vous êtes. Vous voulez simplement une entreprise où il fait bon travailler. En réalité, vous revendiquez la place de l’humain dans l’environnement de travail, chose tout à fait honorable. Si cela n’était pas le cas, les start-up qui se lancent n’essayeraient pas de créer un environnement ludique et valorisant. Tout cela, nous en avions déjà parlé dans l’article « Génération Y, qui êtes-vous ? qu’attendez-vous ? ». Je vous laisse le (re)découvrir, si le coeur vous en dit.

À part ça, que doit faire l’entreprise ?

Dans l’article de Challenge, il est écrit que la présence des entreprises sur les réseaux sociaux est indispensable. Certes, c’est important, mais cela n’est pas suffisant. Avoir une belle communication sur les médias sociaux ne garantit pas la réception de milliers de CV. Ce qui est important, c’est ce que l’entreprise fait.

Aller à votre rencontre

Pour se faire connaître et créer du lien avec le monde étudiant, il faut se déplacer dans les écoles. Plus les sociétés interviennent dans les écoles et universités, plus elles seront visibles. Cela parait logique, je sais, et pourtant, cette présence est souvent négligée par manque de temps ou tout simplement de moyens (humains ou financiers). Avouez que de voir en réel un représentant de la société est plus attractif que de jolies photos et de beaux textes sur un site internet.

Oubliez le recrutement classique et imaginez un recrutement décalé

Ainsi, pour vous attirer, les entreprises doivent se montrer et surtout vous séduire en présentant leur environnement de travail. En clair, les entreprises doivent désormais se vendre et faire de vous des ambassadeurs de la marque. Un moyen simple et efficace est le recrutement. Pourquoi ? Parce que c’est à ce moment-là que les portes de la société vous sont ouvertes, donc c’est le moment où vous pouvez voir ce qui se passe réellement à l’intérieur. Lorsque nous vous avons interrogé, vous avez été 60% à nous dire qu’un recrutement décalé vous intriguait et 25% qui postuleraient sur le champ. Il suffit de voir ce que le recrutement dans le métro de Michel et Augustin a donné : un buzz non négligeable et l’envie d’intégrer l’entreprise. En revanche, le recrutement décalé demande à l’entreprise un temps de réflexion et de préparation beaucoup plus important qu’un recrutement classique. Mais le jeu n’en vaut-il pas la chandelle ?

Laisser un commentaire